Les actes en ergothérapie sont soumis à la prescription médicale. Pour débuter une prise en charge en ergothérapie, pensez à consulter votre médecin.

Bilans

Type Durée Tarif
Bilan pédiatrique 2h30 180€
Bilan adulte 2h 120€
Visite d'évaluation du domicile selon contexte sur devis

Séances de rééducation

Type Durée Tarif
Séance en cabinet 45 minutes 45€
Séance à domicile, structure, école 45 minutes 55€
Vacation pour une structure 1h 55€

Informations

  • Les bilans comprennent la passation et le compte rendu.  
  • Suite à la visite d'évaluation du domicile, un compte-rendu avec des conseils d'aménagements et d'aides techniques est fourni.
  • Le tarif concernant les séances à domicile, en structure ou en école comprend un déplacement de 20 km aller/retour, au-delà des frais kilométriques seront facturés (barème d’indemnités kilométriques : 0,50 €/km).

Conformément à l’arrêté du 30 mai 2018 « La prestation délivrée par votre professionnel de santé ne fait pas l'objet d'un conventionnement. Dès lors, elle n'est pas prise en charge par la sécurité sociale. Le montant des honoraires doit cependant être déterminé avec tact et mesure. »

Financements des suivis en Ergothérapie

Les actes en ergothérapie ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. Afin de vous aider à financer vos séances d’ergothérapie, il est possible de solliciter différents organismes :

  • MDPH : Pour les enfants, il est possible d'obtenir l'AEEH (Allocation Education Enfant Handicapé) ou un complément d'AEEH si vous percevez déjà l'allocation. Pour les adultes de moins de 60 ans et les enfants, la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) peut également être demandée.
  • CPAM, CARSAT : Une aide peut être accordée dans le cadre de prestations extra-légales, sous conditions du degré d'incapacité ou de handicap, de revenus et d'acceptation du dossier de demande de financement en commission.
  • MUTUELLES, CAISSES DE RETRAITE, ASSURANCES : Certaines prennent en charge une partie des frais des séances d'ergothérapie.
  • COMITÉ D’ENTREPRISE : Quelques comités d’entreprise ont des fonds dans le cadre de leur service d’action sociale, pour les soins dits « coûteux » car non remboursés, sous condition d'acceptation du dossier..